Jeûne intermittent

0

Je vois de plus en plus de patients souffrant de pathologies “de civilisations” cancer, maladies inflammatoires etc.

Je vous rappelle l’approche métabolique de ces pathologies, basées sur la restriction calorique.

J’en ai déjà parlé sur ce site en parlant du jeune et de la diète cétogène pour accompagner les traitements de cancer.:

Ici au Québec, nous n avons pas encore d’équipe médicale organisées pour prendre en charge nos patients qui devraient faire un jeûne.

Je ne recommande à personne de se mettre à un jeûne sans surveillance médicale,

Mais tout le monde peut se mettre en restrcition calorique lors de pathologies chroniques, inflammatoires.

Nous pouvons également tous faire des séquences de jeûne intermittent: une fois par semaine par exemple pour tous, et sous surveillance de son naturopathe ou médecin plus souvent, selon la pathologie en cours.

Plusieurs techniques de jeûne intermittent:

1/ Le 16/8: vous sautez le petit déjeuner et vous limitez vos prises alimentaires à 8h : par exemple de 13 à 21h

2/ Ne pas manger pendant 24h, mais boire+++

Une fois par semaine, serait idéal por tout le monde: le jour de la chimiothérapie pour les patients qui ont ce genre de traitement( voir le film ci dessous)

3/Le “régime 5/2: sur deux jours non consécutifs, se limiter à 500 calories

Quels sont les bienfaits du jeûne intermittents?

1/Les niveaux d’insuline baissent de manière significative, ce qui facilite la combustion des graisses,

Parallèlement il réduit la résistance à l’insuline dans les syndromes métaboliques et de diabète 2

2/ Le corps induit des processus de réparation cellulaire importants, tels que l’élimination des déchets à partir de cellules

3/L’expression des gènes:Il y a des changements bénéfiques dans plusieurs gènes et molécules apparentées à la longévité et la protection contre les maladies

4: Réduction du stress oxydatif et de l’inflammation dans le corps. Qui dit corps, dit aussi cerveau et coeur.

Car pendant ces périodes, vous allez puiser l’énergie dans vos gras et votre foie va libérer les corps cétoniques:

Une équipe médicale a étudié des 1994 cette autre voie énergétique produite par le jeûne:

“Six hommes volontaires en bonne santé se sont prêtés à un jeûne de 60 heures. Durant ce jeûne, la production hépatique de glucose a diminué de 30%, tandis que la quantité de glycérol et d’acides gras libres a augmenté. Ces résultats mettent en évidence la priorité donnée par l’organisme pour réserver le glucose aux organes en ayant le plus besoin, alors que les autres cellules utilisent elles les acides gras stockés dans les réserves adipeuses puis les corps cétoniques.

(Carlson MG, Snead WL, Campbell PJ. 1994. « Fuel and energy metabolism in fasting humans ». Am J Clin Nutri. Vol. 60 n°1 pp 29-36.)”

Je ne saurai trop vous recommander si vous souffrez de pathologies inflammatoires chroniques ou de cancer de vous rapprocher de ces techniques de jeûnes intermittent qui pourront commencer ä régénérer de façon efficace vos propres mécanismes de guérison interne.

C’est simple â faire et porteur de résultats intéressants.

Bien sûr parlez en â votre médecin ou naturopathe qui vous guideront dans ce processus

ET puis n’oubliez pas ces points capitaux:

Hydrater vous suffisamment: 2â 2,5l d’eau

Veillez à avoir des apports protéiques suffisants dans votre alimentation globale.

Veillez à consommer une alimentation alcalinisante, riche en végétaux, non excessive en protéines animales et pauvre en sel au quotidien.

Penser aux infusions à base d’ortie ou de prêle, du fait de leur richesse en minéraux, vitamines, oligo-éléments

ET pour mémoire je vous redonne le lien vers ce film sur le jeûne ou des scientifiques de haut niveau nous explique les bienfaits du jeune thérapeutique.Souhaitons que bientôt nous puissions avoir de tels services un peu partout dans nos sociétés modernes ….qui meurent de leur sur consommation,

Film â voir en cliquant sur ce lien

Répondre