L’espérance.

Posté dans : Partage, Soutien pandémie | 0

 

Les différents gouvernements de tous les pays exhortent les populations à rester au maximum à l’intérieur, ne sortant que pour l’essentiel: travail, courses alimentaires, marche en nature, aide aux amis/ voisins.

Au lieu de voir cela comme une contrainte, si nous le voyions comme une opportunité à revenir à l’essentiel?

Télétravail; parents / enfants réunis et plus de temps à partager ensemble, école à la maison, etc.

Toutes sortes d’expériences créatives à mettre en place…

Si les accolades ne sont pas recommandées en ce moment, pour ne pas diffuser encore plus le virus,  le retour au centre, le retour à moins de dispersion, l’entraide, tout cela va rapprocher les individus, et ainsi peut être pourrons nous augmenter l’égrégore d’amour?

Car en ce moment la planète est soumise aux deux forces primordiales, qui constituent le noyau même de la dualité Vie/ Mort,

La peur et l’amour sont ces deux polarités.

Il dépend de chacun de nous de faire pencher la balance du bon coté.

Les médias font leurs travail d’information, certes.

Mais ne les écoutons pas en boucle, car elles nourrissent le mental primitif et les peurs inconscientes et primaires pour notre survie( super marchés dévalisés!)

Ce retour à la maison, ce temps de surplus passé avec nos proches, cette entraide avec nos semblables, est l‘opportunité en or qu’il faut saisir: Faire grandir la force d’amour au quotidien.

Dans nos méditations et prières aussi, bien sûr, nous oeuvrons dans ce sens.

Mais au quotidien, puisons notre énergie dans ces possibilités inexploitées que nous avons tous en nous et que nous oublions trop souvent tout occupés à courir de droite et de gauche. Maintenant fini la course: il est impératif de s’arrêter, de ralentir!

 La gentillesse, la bienveillance, l’attention à l’autre sont ces ressources inexploitées qu’il nous faut remettre au gout u jour.

Mettons plus de conscience dans chacun de nos gestes: 

L’épreuve sera traversée moins difficilement lorsqu’il y a épreuve; 

La vie retrouvera sa pleine saveur lorsque nous avons la chance d’être en forme.

Et si ce Coronavirus venait révéler un “coeur on a un virus’? C’est un peu facile et sans grand intérêt si ce n’est de nous rappeler la nécessité de nettoyer nos peurs, pour que s’ouvre , oui, l’énergie du coeur, de l’individu, de la société, de la planète. Se débarrasser du virus de la peur installé et nourri bien grassement depuis des lunes dans nos vies affolées.

C’est ce qui est en train de se passer, avec  tous les bouleversements en cours.

C’est pourquoi je reste persuadée de l’importance de faire bloc dans l’amour et la compassion; Dans ces circonstances dramatiques, cela devient capital.

Prendre soin de soi et de ses proches, respecter les consignes de prévention, et être attentif à ne pas laisser la peur gagner du terrain. Il en va de notre santé, physique, émotionnelle et spirituelle. Pour nous, pour nos proches , pour la planète.

Si nous avons la chance d’être en santé, il est de notre devoir ” de garder notre lampe allumée” et de cultiver l’Espérance!

” L’Espérance voit ce qui n’est pas encore et qui sera.

Elle aime ce qui n’est pas encore et qui sera

Dans le futur du temps et de l’éternité.” Charles Péguy

Répondre