Billet du jour: Nos amis les bouleaux

0

 

 

Comme chaque printemps, je vous rappelle les bienfaits de ces grands et beaux arbres que sont les bouleaux!

Ces grands arbres aux troncs caractéristiques, apportent en toute saison, de multiples richesses à l’homme.

J’ai conscience que cet article est un peu long….mais les bouleaux  le méritent.

 

  • L’écorce de bouleau, en décoction a des propriétés fébrifuges: c’est à dire qui fait baisser la fièvre grâce au salicylate de méthyle qui exerce des effets comparables à ceux de l’aspirine (acide acétylsalicylique) pour contrôler douleur et fièvre.

Les amérindiens le savaient depuis longtemps et c’est eux qui ont transmis ce savoir aux blancs lors de la colonisation où les les fièvres décimaient bon nombre de nouveaux arrivants.

 

  • Sa sève est très appréciée sur le plan médicinal.

En effet les populations du nord de l’Europe, de la Russie, du Canada, connaissaient les vertus de cette sève du bouleau qui lorsqu’elle coulait signifiait la fin de l hiver, et l’arrivée d’un élixir purificateur pour drainer les toxines des corps trop longtemps confinés..

La sève de bouleau contient des éléments naturels très intéressants :
de la vitamine C

des flavonoïdes antioxydants comme la Quercétine

des tanins riche en fer

Elle est riche en calcium, magnésium, silicium, sodium et potassium.

 

  • Fraîche, elle contient aussi des  oligo-éléments immédiatement bio disponibles comme le cuivre, le fer, le manganèse, le zinc si rares dans nos aliments.

  • Elle contient également des mucilages et 17 acides aminés dont l’acide glutamique qui fortifie et dynamise.

  • Les recherches modernes ont révélé la présence de bétuline, une petite molécule qui améliore la résistance à l’insuline, réduit les plaques d’athérosclérose (qui rigidifient les artères et favorisent les accidents cardiaques) et soigne l’hyperlipidémie (trop de graisse dans le sang)

(Cell Metabolism, Volume 13, Issue 1, 44-56, 5 January 2011, Inhibition of SREBP by a Small Molecule, Betulin, Improves Hyperlipidemia and Insulin Resistance and Reduces Atherosclerotic Plaques)

  • La sève de bouleau est connue pour favoriser le drainage et l’élimination des déchets acides de l’organisme, ce qui aurait un effet contre les douleurs rhumatismales et les douleurs articulaires.

 ( Chauhan PS. Differential Effects of Chlorogenic Acid on Various Immunological Parameters Relevant to Rheumatoid Arthritis. Phytother Res. 2011 Dec 19. )

 

  • La sève de bouleau est aussi utilisée pour stimuler le métabolisme et drainer le corps en douceur(eczéma, dartres, psoriasis, dermites du cuir chevelu…).

  • Les études menées par l’Université de Riga, en Lettonie, ont également prouvé «  que la sève de bouleau dispose de fortes propriétés antioxydantes et retarde les effets du vieillissement. Elle stimule à la fois la croissance des cellules du derme et de l’épiderme et protège les cellules de la peau contre le stress oxydatif, y compris des rayons ultraviolets, de la pollution et des effets d’inflammations.

  • Enfin les flavonoïdes qu’elle contient comme la quercétine sont aujourd’hui d’une efficacité reconnue pour renforcer les vaisseaux sanguins, diminuer la tension artérielle et combattre la rétention d’eau » (Larson AJ, Symons JD, Jalili T. Therapeutic potential of quercetin to decrease blood pressure: review of efficacy and mechanisms. Adv Nutr. 2012 Jan;3(1):39-46.)

Tout ceci nous invite à la sève à consommer la sève de bouleau fraiche.

 

Si vous avez des bouleaux prés de chez vous :  après avoir demandé l’autorisation et avec respect faite une petite entaille dans l’écorce, introduisez y une tubulure en plastique et récolter le précieux liquide. Rebouchez le trou que vous avez fait du mieux possible.

Et remerciez! 

N’oubliez pas que nous ne sommes nous aussi que locataires de la planète, et que nos amis les arbres sont précieux !

Nous avons au Québec des particuliers qui partagent ainsi leurs récoltes.  En cliquant sur ce lien, vous avez une bonne référence: C’est là que je commande la mienne.

 

Sinon, vous pourrez en trouver aussi, concentré et associé à d’autres bourgeons de plantes, en magasin d aliments naturels: Notamment le “Dépurasève” de Herbalgem

 

Attention !

La sève de bouleau est également appelée eau de bouleau en raison de sa transparence.

Elle est bien une récolte vivante, à l’état pur, naturelle et possède donc une grande concentration de principes actifs.  

Ne pas la confondre avec le jus de bouleau : Le jus de bouleau est complètement différent puisqu’il s’agit d’une décoction de feuilles de bouleau, c’est un produit cuit qui ne contient pas les mêmes bienfaits.

 

Comment faire la cure?

La cure se fait le matin à jeun : à raison d’une tasse par jour,  pour un adulte, et ce pendant 3 semaines, pour la sève de bouleau et d’une cuillère à soupe diluée dans un peu d eau pour Dépurasève.

 

  • MAIS le bouleau nous offre aussi un autre produit extra ordinaire, par l’intermédiaire d’un champignon qui vient souvent le coloniser :Le CHAGA

“Inonotus obliquus, “communément connu sous le nom de Polypore oblique ou de Chaga, est un champignon principalement parasite du bouleau.

Ce Chaga  pousse dans les forêts de bouleau de Russie, de Corée, dans l’Est de l’Europe du Nord ainsi qu’en Auvergne et dans les régions du Nord des États-Unis, dans les montagnes en Caroline du Nord et au Canada 

Les surnoms qui lui ont été attribué montrent bien l’importance de ce champignon

« Le don de Dieu », ou encore « le champignon de l’immortalité »pour les Russes et en Sibérie

« Le diamant de la forêt », pour les Japonais

« Roi des plantes »pour les Chinois

 

Le chaga est riche en divers nutriments, comme

  • la vitamines B, 

  • des flavonoïdes, 

  • des minéraux et enzymes

  • Il est aussi l’une des meilleures sources d’acide pantothénique au monde qui est indispensable au bien-être de nos glandes surrénales.

Ce champignon est aussi chargé en polyphénols, qui sont des anti oxydants appréciables (N’oubliez pas : les anti oxydants sont des « anti rouille » pour notre métabolisme)

Il tirerait  sa force de sa grande teneur en superoxyde dismutase, une puissante enzyme antioxydante qui assurerait un ralentissement du vieillissement.

 

Anti oxydatif majeur  qui entraine une  diminution du stress oxydatif au niveau des cellules de tout l’organisme, c est pour cela que souvent on le présente aussi comme plante anti stress. Nous parlons là de “stress métabolique”.

 

Les Inuts, Chinois ou Sibériens qui en boivent encore quotidiennement comme un thé jouiraient d’une longévité hors norme.

 

Comment l’utiliser?

 Idéalement le mieux est d’avoir des morceaux de ce précieux champignon et de le broyer vous même.

Boisson au Chaga :

Une fois la poudre obtenue, versez une à deux cuillères à soupe de votre poudre dans un récipient.

Faites bouillir de l’eau et versez-la dessus

Laissez infuser 5 à 10 minutes,  passer à travers un tamis et c’est prêt. Vous pouvez consommer cette décoction froide ou chaude.

 

Élixir à la vanille, cacao et chaga

1 tasse de lait d’amandes

1/2banane

½ c. à thé d’essence de vanille naturelle ou 1 bâton de vanille évidé

1 c. à thé de cacao cru

1 c. à thé de chaga moulu

1 c. à soupe de sirop d’érable

Régalez vous !

 

Nous pouvons boire du chaga, bien sûr toute l’année, mais s’il est une période où ce sera important de le faire, c’est d’octobre à mars: automne, hiver: Car c’est là que l’énergie des reins est la plus basse, et c’est donc là que le chaga , viendra renforcer la loge rénale et stimuler notre immunité.

 

Il y a fort à parier que la colonisation par le Chaga des bouleaux lui permet d’avoir une sève aussi efficace pour notre organisme….

MERCI la Vie pour son abondance .

Alors en ce printemps, n’oubliez pas, de commander votre cure de sève de bouleau.

Répondre