Attention: Espérance et Émerveillement en perte de vue!

Attention, Attention…

Tout occupés à nous protéger d’un virus, des intrus, de la foule,

Tous interdits de communier ensemble dans un lieu de culte ou dans un théâtre.

Tous matraqués d’informations plus sombres les unes que les autres,

Nous sommes en train de perdre le sens de l’émerveillement.

Nous sommes en train de perdre notre essence.

 

Protection, replis, isolement, ont déjà fait beaucoup de dégâts psychologiques chez les jeunes, les anciens, ainsi que dans toutes les couches de la société

Mon propos n’est pas de remettre en question les consignes quelle qu’elles soient, mais de lancer une bouteille à la mer!

Retrouvons le sens de l’émerveillement, la beauté dans nos vies.

Redécouvrons notre liberté intérieure…

 

Dans un premier temps, cette semaine : Essayons….

D’avoir des sujets de conversations autre que ceux qui inondent nos journaux, et nos écrans : télés, ou ordinateurs,

Nous sommes tous informés, d’Accord.

Alors au téléphone, sur le net, avec nos proches, PARLONS D’AUTRES CHOSES. Et de préférence de belles choses : le cactus de Noel qui fleurit en janvier au lieu de décembre, le coucher de soleil, le lever de Lune, mon cadeaux de Noel envoyé par mes petits-enfants arrivé ce 20 Janvier, ma dernière lecture (« la vérité sur la lumière »: je vous le recommande!) Le cours d’histoire de votre enfant : de quoi parle-t-il? Ses progrès en anglais? Ou en math? La dernière recette essayée et réussie.

Etc Etc : de petites ou grandes choses, qui vous touchent, qui parle de VIE.

 

Essayons cette semaine avec notre entourage de PARLER D’AUTRES CHOSES que du malaise de l’hôpital, du virus, des contraintes, etc etc.

Car sans y prendre garde, en ce moment, nous ne voyons circuler que de mauvaises nouvelles : virus. Hôpitaux, libertés menacées, catastrophes naturelles, elles aussi témoins d’un chambardement planétaire, morts tragiques, etc etc

 

Il ne s’agit pas d’être dans le déni de tous ces drames. Cela me parait impossible.

Mais il s’agit de ne pas s’y repaître.

IL s’agit de nourrir le lumineux en nous, autour de nous.

 

C’Est capital, car cela nous aidera à traverser ce que chacun et chacune traverse en ce moment. Nous « actionnerons » ainsi, si j’ose dire, des mécanismes neurologiques de bien-être. La gentillesse, l’émerveillement, sont propices à une sécrétion accrue de sérotonine qui contre balancera petit à petit les hormones de stress sécrétés en permanence depuis deux ans, et bien entretenues par ce que nous diffusent les médias.

 

Il ne s’agit pas de jouer les ravis de la crèche, mais bien de « rallumer les étoiles » Tous nos astres intérieurs qui tout doucement sont en train de s’éteindre.

 

Attention Espérance et Émerveillement en perte de vue….!

Ressaisissons-nous. Je compte sur vous.

 

Je vous invite à me donner de vos nouvelles : comment se sera passé votre semaine en trouvant d’autres sujets d’intérêts, et en les développant.

J’en partagerai quelques-uns avec votre permission, car l’entraide est un moteur puissant dans cette démarche.

 

Hauts les cœurs!

« La vie n’est pas d’attendre que les orages passent c’est d’apprendre à danser sous la pluie. » Sénèque

Si vous avez aimé cette publication... partagez-la!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.