Premier mai

En ce premier Mai, il est de coutume en France d’offrir un brin de muguet, gage de bonheur.
Je vous le partage bien volontiers,
Mais j’aimerai aussi que puisse voler, partout où la violence fait rage, cette colombe de la paix et son brin d’olivier.
Si nous partagions et prenions soin de cette pauvre colombe si déplumée ces temps ci?
Essayons….
Rien n’est jamais inutile,
Nous appartenons tous à la même famille humaine;
Si nous faisons notre part, là où nous sommes,
L’ombre n’aura pas le dernier mot.
Que ce premier Mai nous donne la force de
Puiser en nos coeurs,
Cette Joie originelle,
Afin de la partager dans nos quotidiens,
Quelque soient les défis.
Nous avons tous notre part à faire,
Tel le Colibri dans l’incendie de la forêt:

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! »

Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. »

 

Si vous avez aimé cette publication... partagez-la!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.