Courage!

Grisaille dans le ciel, grisaille voire pire, dans le monde autour de nous

Comment ne pas perdre son étoile, son orient, son sourire, sa joie!????

Nous savons que ces périodes sont récurrentes dans l’histoire de l’humanité…L’Histoire n’est pas un long fleuve tranquille!

Rappelons nous que c’est de l’intérieur que vient bien souvent la solution. Nous avons de possibilités d’agir uniquement sur nous-même; Il nous faut nous délester de nos peurs, de nos mémoires douloureuses. Ainsi nous allégerons notre vie et celles de nos proches.

Comment faire? 

Je n’ai pas de recette miracle, mais des pistes à vous proposer

Comment nourrir mon intériorité?

Par la beauté: être capable de voir encore la beauté autour de moi, et m’y arrêter, pour l’infuser à mon être.

Tous les exercices de respirations qui dans l’immédiateté calmeront votre système nerveux. Cependant ces exercices auront à se prolonger par la prière ou la méditation, pour avoir une action pérenne. Ici je vous parle de cohérence cardiaque:

La prière, pour les croyants: la prière d’abandon : celle qui accepte, en sachant que nous ne sommes jamais seuls; Il ne s’agit pas de fatalisme , mais bien d’une confiance en plus grand que soit.  Confiance inébranlable qui me permettra de « traverser » ce temps difficile.

La méditation; je vous partage une de mes méditations, ici sur la page d’accueil de ce site:  mais vous en connaissez aussi surement d’autres: pratiquer.

La lecture: une lecture qui fera du bien à notre âme, tellement plus réconfortante que nos sempiternels écrans.

L’écriture… oui, oui, mettons  par écrit ce qui nous dérange, ce qui nous effraie et comme indiqué dans ‘La gratitude qui guérit ou comment se libérer des blessures du passé«  , renvoyer cela dans la Lumière, à plus grand que nous en nous; Les actes symboliques ont une action sur notre cerveau émotionnel: celui là même qui est blessé. Regarder ce qui nous effraie. l’apprivoiser petit à petit par l’écriture, ou autres procédés,  fera diminuer son emprise sur nous. Cette attitude est connue depuis la nuit des temps….et nous l’oublions trop souvent,

La marche! J’en ai parlé dans mon livre: »Va vers toi même » La marche nous ramène par son rythme lent à l’essentiel,  et ouvre notre coeur physique, autant que spirituel.

Aller à la rencontre de l’autre! La pire des choses est de se replier sur soi même en une illusoire protection! L’humain est un être de parole, de relations. Nous en avons été trop longtemps privés. Re trouvons le chemin de l’autre.

Peut être quelques plantes adaptogènes qui éviteront de prendre des anxiolytiques chimiques: à voir avec votre naturopathe et/ ou votre médecin

L’avoine :  L’avoine est une plante nutritive, et apaisante. Elle tonifie le système nerveux en profondeur quand on la prend sur du long-terme. À prendre en infusion tous les jours.

La passiflore : La passiflore est une plante anxiolytique et légèrement sédative. Elle aide particulièrement l’insomnie, le stress. Elle diminue également l’irritabilité. À utiliser en tisane ou en teinture à tous les jours ou avant le coucher pour le sommeil

Si votre anxiété se manifeste au niveau digestif, la Mélisse est une très bonne plante. Elle favorise la digestion et le sommeil.

La valériane:anxiolytique, apaisante et favorise le sommeil. Son action prolongée la rend intéressante pour les personnes anxieuses et insomniaques avec des réveils en fin de nuit.

Mais aussi les fleurs de Bach:

Le mélange: Aspen+ Mimulus pour l anxiété, les peurs précises et imprécises: 4 gouttes 4 fois par jour sur 3 semaines et refaire le point

Gentiane, Aigremoine Olivier: seront utiles pour ceux qui « tiennent » tiennent ,mais n’en peuvent plus au fond d’eux.

Il y a autant de formules à prescrire que de patients; Aussi, demander de l’aide à votre naturopathe qui saura trouver la formule qui vous est nécessaire en ce moment.

Le GABA: Acide Gamma amino butyrique: Il favorise la relaxation et permet au cerveau de contrôler la peur ou l’anxiété qui se manifeste par une sur excitation neuronale. Attention, ne mélanger pas avec des anti dépresseurs. Mais bien employé, il fait toute une différence sur un terrain anxieux

Les huiles essentielles: Camomille noble, petit grain bigaradier, marjolaine, encens  : une goutte sur la face interne des poignets et sur le sternum( points d’acupuncture) sauront apaiser rapidement une bouffée d’angoisse. Mais aussi en diffusion: 2 gouttes d’huile essentielle de mandarine+ 2 de pamplemousse et 3 de pin Sylvestre: créeront une atmosphère apaisante.

Attention pas d’huiles essentielles chez la femme enceinte et l’enfant de moins de 5 ans.

Apaiser notre mentale en créant quelque chose de beau, de bon:

pâtisseries pour les cordons bleus, à OFRIR: une façon d’entretenir les liens!

Mandala, à colorier, tricots ou autre créations qui en nous ramenant à l’instant présent, calmeront un mental agité. ( Carl Yung utilisait déjà les mandalas avec ses patients pour leur permettre d’apaiser l’inconscient qui ainsi s’exprimait)  à OFFRIR aussi!

J espère que toutes ces pistes vous aideront à regarder au dessus des nuages.

Là ou le Soleil brille toujours! Courage! 

 

 

Si vous avez aimé cette publication... partagez-la!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.