Petit caillou blanc du lundi 12 Juillet 2021

 

Une fois semaine, à la fin du jour de silence dans bien des monastères, ou simplement à la fin de la première journée de la nouvelle semaine, je vous partage une petite réflexion, d’auteurs connus ou moins connus.

Ce soir : un poème de Jean Lavoué extrait de son livre:”La vie comme une caresse”

“Quand tu connais ton vide

Tu ne cherches plus rien pour le combler

Quand tu te sais boiteux

Ta marche se fait souveraine

 

Quand tu n’as plus de chemin

Tu t’avances au large

Sans craindre les tempêtes

 

Quand tu n’espère plus

S’ouvre en toi la voie

De tous les possibles.

 

Quand ta foi vacille

Tu te sens porté par les ailes du vent

Quand tu te sais perdu

Tu n’ignores plus ton lieu.”

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *