De la douceur avant toute chose

 

Dans ce contexte de gel/ pas gel/ masque / pas masque, permettez moi de vous donner une petite recette de baume pour les mains à faire soi même: Elle adoucira nos mains hyper désinfectées et est facile à faire.

Massons nos mains matins et soir, en conscience, avec amour et gratitude; En effet au bout de nos doigts se trouvent des points d’acupunctures “sentinelle” en quelque sorte qui étant stimulés avec une belle énergie, feront circuler celle ci dans tout le corps.

Aussi, mieux vaut massez nos mains avec bienveillance et gratitude.

Car en ces temps de polémique, je ne saurais trop nous encourager, d’ éviter de rentrer dans les débats partisans qui ne font que diminuer notre résistance.

Restons lucides et prudents, mais ne devenons pas excessifs, évitons les nouvelles de tous bord, énoncées par une myriade de quidam devenus spécialistes en un clin d oeil, ou les annonces de fin du monde qui ne valent guère mieux.

La frustration et la peur faisant à coup sûr plus de mal que n’importe quel virus , soyons vigilants à nos pensées car elles sont créatrices. Continuons à cultiver la tolérance et le “gros bon sens”, le plus possible.

Pour nous aider à rester un peu plus zen, fabriquons une petite merveille de baume pour nos mains:

VOICI la recette:

J’utilise avec bonheur depuis plus de 15 ans, les produits de Mikael Zayat et vous mets les liens dans la recette, mais je le fais à titre totalement gracieux et indicatif, vous pouvez avoir d’autres fournisseurs d’huiles essentielles, dans la mesure où elles sont biologique et 100 % naturelles, tout est parfait.

Faire fondre au bain marie

Laisser refroidir.

Ajouter à ce mélange huileux , 1 cuillère à thé de miel liquide.

Mélangez bien

Lorsque le mélange est refroidi, ajouter :

Mélanger et verser dans un petit pot : votre crème à mains est faite.

Placez la toute une nuit au réfrigérateur pour la stabiliser.

Vous aurez la satisfaction d’avoir créer quelque chose de beau et de bon, et vos mains vous en feront reconnaissantes.

Christine

Répondre