Hyper activité: le problème est dans l’assiette

0

On sait que le sucre et les produits raffinés sont à diminuer de nos alimentations et surtout de celle des enfants, mais on découvre qu’il y a peut-être pire: Les additifs alimentaires.

Regardez cette vidéo édifiante:

Quelles sont les substances éviter ?L’association de Sue Dengate – la spécialiste en nutrition qui mène l’expérience dans le reportage – s’appelle Food Intolerance Network.

C’est une association australienne indépendante qui regroupe plus de dix milles familles éparpillées en Australie, en Nouvelle Zélande, en Amérique et en Europe.

Cette association alerte les parents et diffuse une plaquette pour informer des additifs à fortement éviter.

Ces additifs sont répartis en 3 classes :

Colorants

102,104,107,110,122,123,124,127,128,129,132,133,142,151,155natural colour 160b

Conservateurs

Sorbates 200-203Benzoates 210-213Sulphites 220-228Nitrates, nitrites 249-252Propionates 280-283

SYNTHETIC ANTIOXIDANTS

Gallates 310-312TBHQ, BHA, BHT 319-321

Exausteurs de gout!!!

Glutamates including MSG 620-625Ribonucleotides 627, 631, 635Hydrolysed Vegetable Protein (HVP)

Les symptômes qui doivent alerter

La tension interne de l’enfant est dirigée soit vers l’extérieur, soit vers l’intérieur: Lenfant sera dans l’opposition, ou au contraire il sera en retrait. Mais dans un cas comme dans l’autre, on notera toujours un fond anxieux.

Voici les signes le plus souvent retrouvés et qui doivent attirer l’attention

Provocant ou oppositionnel

perd son sang-froid, se dispute fréquemment,refuse toutes les demandes, défie les règles,ennuie exprès les autres, blâme les autres,est délicat ou est facilement ennuyé,se fâche et montre du ressentiment.

Inattentif ou soucieux

capacité à se concentrer courte, rêveur ou léthargique,soucieux, déprimé ou a des assauts de panique,grognon, humeur misérable,

Anxieux et inquiet

irritable, inquiet, facilement égaré,exige de l’attention, facilement ennuyé, bruyant, fait des bruits bêtes,s’endort difficilement ou se réveille souvent la nuit.

Troubles cognitifs

Perte de mémoire, mémoire difficile,compréhension et assimilation pénible.

La façon la plus simple d’éviter les additifsPréparez vous-mêmes vos repas. Supprimez la cuisine trop facile (toute faite) et gardez en tête cette règle : VVVC-I

Vivant, Végétal, Varié, Complet et non-Industriel

Manger SainVégétal. Votre alimentation principale doit être végétale: Fruits, légumes, céréales, légumineuse, etc. Plus vous consommez de produits carnés (animal) comme le lait, la viande, les oeufs et les poissons, plus votre corps s’encrasse et s’épuise à se dépolluer. Ceci ne veut pas dire qu’il ne faut pas en manger ! Mais que votre alimentation principale soit d’abord végétale, avant d’être animale.Vivant. Cela signifie deux choses : des produits frais à date de péremption courte, mais également le fait de les manger crus. Les fruits et légumes crus n’ont pas leurs équivalents cuits. Or il y a dans ces produits crus des micronutriments qui activent nos enzymes digestives, indispensables à la digestion. Votre panier doit contenir plus de fruits et légumes qu’autre chose. N’achetez que des fruits et des légumes mûrs.Varié. Soyez inventifsComplet. C’est dans les produits complets qu’il y a le plus de minéraux et de vitamines. Mais il faut savoir les cuire. Ce n’est pas la même préparation que les produits raffinés. Commencez par du riz et des pâtes semi-complets Vous testerez les produits intégraux plus tard, avec plus de temps et d’expérience.Non-industriel. Les produits raffinés, en plus d’être des bombes insuliniques, sont des produits morts qu’il faut bourrer d’additifs pour redonner l’aspect du vivant. Or nous l’avons vu plus haut, ces additifs vont à l’encontre de votre biologie.

Ce sont les bases, mais il y a encore 2 recommandations importantes

Optez pour des produits « bio ». Ils contiennent peu, voire aucun additif douteux Choisissez les huiles en fonction de leur utilisation : huile de noix de coco pour les cuissons à hautes températures (ce sont des graisses saturées stables dont la structure ne change pas à haute température), huile d’olive pour la cuisson à température modérée, et les huiles «première pression à froid» (dont l’huile d’olive) pour les assaisonnements.

Evitez tout ce qui est gras le soir ( beurre, fromage, yaourt)

Embellissez les assiettes des enfants: Dessinez des visages rigolos. Faites des paysages avec les aliments. Faites des petites portions. Si vous remplissez son assiette, vous l’écoeurez d’avance. Or le but n’est pas de le gaver, mais de lui donner le plaisir de manger. Mettez-en peu et laissez-le vous en redemander.Enfin, souvenez vous que les enfants imitent les adultes. Si vous appréciez les choses naturelles, ils l’apprécieront aussi.

Alors, oui, je sais vous allez me dire que c’wst compliqué d’éliminer tout cela. Mais faites un pas un peu chaque jour et commencer à repérer les poisons qui peuplent nos armoires de cuisine, pour les remplacer par une nourriture plus vivante et plus saine: Nous avons un moyen d’action sur l’industrie alimentaire: en choisissant avec discernement dans nos épiceries ou rayons de supermarchés!

Et comme dans la vidéo , impliquer nos enfants: ils seront de bons « détracteurs d’intrus »

Si votre enfant souffre d’hyper activité je ne peux que vous recommander d’aller « fouiller » sur le site http://fedup.com.au qui est une vraie mine d’or pour commencer cette révolution culinaire qui apportera de vrais changements dans la vie de votre enfant!

Bonne santé!

Christine

Sources :

1 Docteur Jekyll et M. Hyde (film, 1941) sur Wikipédia

2 Association Food Intolerance Network de Sue Dengate

3 Site d’information sur ce qu’on trouve dans notre alimentation : food-info.net

4 TROP DE SUCRE, du Docteur Mark Hyman, aux éditions Marabout, édition 2013, p.193

Répondre