Pour garder sa joie vivante…

 

En ces temps où les nuages gris semblent ne pas vouloir s’éloigner, je vous partage ce podcast qui nous donne une vision claire de ce que l’humanité est en train de traverser.

Annick de Souzenelle a été  et est encore un phare pour beaucoup d’étudiants,  d’homes et de femmes; J’ai eu la chance de suivre une partie de son enseignement et de poursuivre par la lecture de ses livres.

Elle nous donne ici des raisons d’espérer, et en ce dernier jour de l’année cela me semblait un beau cadeau à se faire les uns aux autres

Bonne écoute, et gardez votre joie vivante!

 

Si vous avez aimé cette publication... partagez-la!

  1. Annette Paquin
    | Répondre

    Merci Christine de tous vos bons mots dans une note d’espérance, ce qui fait du bien au coeur….
    Tout est différent depuis 2 ans…..Nous ne sommes pas habitués d’avoir des restrictions, mais sommes nous conscients que plusieurs peuples vivent ainsi……….donc solidaire à travers nos déserts, nos peurs du manque, de la maladie et de ce petit virus invisible qui vient chambouler nos terres, nos sécurités….notre bien ètre…..
    Sommes nous encore le peuple en marche….ou stationnaire…? Nous sommes limités dans nos déplacements au niveau physique….mais non à l’intérieur….notre coeur parcours le monde et a cette capacité d’aimer à travers nos états d’àme, nos craintes, nos jours sombres….et un rayon de soleil qui nous incite à sourire à la vie…..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.