Bonne fête des mères

0

Texte emprunté à Marguerite Voltaire qui trouve sa raison d’être en ce jour de fête des mères

La patience des mères:

La patience est la plus belle preuve d’amour inconditionnel des mères.Une totale confiance dans le travail parfois douloureux et toujours lentQue fait l’enfant au cours d’apprentissages nécessairesQui l’amèneront à devenir chaque jour lui même un peu plus grand.

Cette patience se nourrit au feu créateur de la Vie,Et c’est pour cela qu’elle est infinieDans le cœur des mères, qui ont reçu en leur seinLa grâce d’enfanter et de voir grandir à jamais leur destin.

Face à l’impuissance devant les tourments de la vieQui secouent et déroutent tous les acquis,La patience des mères reste le seul portOù l’enfant, petit ou grand peut trouver un instant de réconfort.

La patience des mères,Une grâce reçue lors de l’enfantementEt qui ne pourra guèreQue croitre en même temps que l’enfant.

Petits ou grands, les enfants d’une mèreSont toujours présents en son cœurOù joies, peines, inquiétudes et bonheursContinuent de cultiver cette patience légendaire…

Marguerite Voltaire

Répondre