io ci saro…je serai là

0

Au milieu des heures noires que l’humanité ne cesse de vivre d’un coin à l’autre de la planète et qui font la une des journaux, mais aussi celle de nos proches , amis, patients qui vivent la douleur, la maladie…il est important de laisser entrer le Vent de la Toscane, le talent de musiciens et de chanteur, l’espérance vivante qui toujours se relève et souffle un air plus pur, même si il n’est pas exempt de nostalgie

Lang Lang, brillant jeune pianiste, Andréa Bocelli, ténor remarquable et …la terre de Toscane: magnifique !

Je vous laisse découvrir et recevoir un peu de « bonne heure »…

Parce que la souffrance n’aura JAMAIS le dernier mot, quelqu’elle soit.

Écoutons l’introduction parlée du début, même en italien on comprend ce qu’Andréa Bocelli nous dit.

Répondre