Intestin fragile

Que manger avec un intestin fragile ?

par Christine Angelard

Syndrôme de l’hyperperméabilité de l’intestin, du colon irritable avec douleurs et inconforts après les repas ou du Sibo (small intestin bactéries overgrow), ballonnements douloureux, gaz excessifs, etc.

 

Tous ces symptômes expriment une prolifération excessive de bactéries qui s'accumulent dans l'intestin grêle et une porosité de la membrane de l’intestin grêle. S’il est difficile de préciser la part de telle ou telle pathologie, les points communs retrouvés chez les patients sont :

Gaz, ballonnements, douleurs intestinales, alternances diarrhée constipation, ou diarrhées  récurrentes.  Tous ces symptômes nécessitent d’être pris en charge car ils sont dommageables pour la santé à court et moyens termes.

Tout commence le plus souvent par une hyper-perméabilité de l’intestin grêle qui entrainera dans un premiers temps : ballonnements, gaz, alternance de diarrhée / constipation.

Puis, si rien n’est fait, la prolifération bactérienne ira en grandissant et entrainera des symptômes plus invalidants avec notamment diarrhées récurrente et malabsorption.  Il pourra y avoir également migration de candida albicans dans la circulation générale qui entrainera à moyen terme de l’inflammation chronique.

 

Il sera donc nécessaire et capital de trouver les causes premières de ces troubles et votre naturopathe saura vous guider sur ce chemin.

 

Petit rappel préalable et néanmoins important :

L’intestin grêle est le lieu

  • Où sont absorbés correctement ou pas nos aliments

  • Où sont fabriqués nos neurotransmetteurs

  • Où sont fabriqués nos pré-vitamines et nos pré-hormones

 

Il est assez clair que son bon fonctionnement est un garant de bonne santé et que ses désordres entraineront des pathologies multiples.

L’intestin grêle a un rôle de tri sélectif et d’athanor des alchimistes : c’est dans son creuset que se fabrique les éléments nécessaires à notre bon fonctionnement.

En médecine chinoise,  il est associé au Cœur.  C’est dire son importance connue depuis des lustres par les médecines traditionnelles et redécouverte par notre médecine moderne depuis quelques années. L’intestin grêle renvoie à la matière, à ce qui nous constitue. Le cœur (empereur) renvoie à l’énergie céleste qui est en nous, au sacré.

 

Si la diète sera une aide importante, il est important de réparer la perméabilité intestinale et éventuellement de savoir pourquoi cette membrane a été endommagée : Traitements antibiotiques répétitifs? Malnutrition? Disfonctionnement du système immunitaire?  Candidose chronique?

Il sera important de poser les gestes thérapeutiques en accord avec l’origine du trouble.

 

Pour y voir plus clair dans les diètes :

 

A) Il sera important  et primordial de supprimer le gluten et les laits animaux qui ont la particularité d’être dommageables pour la membrane intestinale.  C’est la diète hypotoxique mise au point par le Pr Seignalet, et qui a pour mérite de protéger la membrane de l’intestin grêle.

Le gluten se trouve dans le blé, l’épeautre, le Kamut.  Donc, si on introduit des céréales, elles devront être du riz, du quinoa, du sarrasin.

 

B) Tous les régimes efficaces utilisés pour la prolifération bactérienne réduiront les sources de nourriture pour les bactéries dans l'intestin, c’est-à-dire principalement les glucides, de sorte que chaque régime alimentaire limitera le nombre de glucides fermentescibles. .

 

La combinaison d'espèces bactériennes est unique pour chaque individu, la tolérance alimentaire sera donc différente pour chaque personne, et sera donc à adapter avec son thérapeute.

 

Les objectifs de cette diète seront de :

  • Diminuer la fermentation et améliorer l’absorption ; On aura pris soin de réparer la membrane intestinale avec notamment de la L glutamine, associé au zinc et à l’aloès.

 

  • Prévoir 5 heures entre les repas pour laisser le temps à l’intestin de mieux faire son travail.  Idéalement le jeûne intermittent qui met le système digestif au repos pendant 14 à 16h serait idéal.

 

On distingue essentiellement deux grandes diètes vers lesquelles s’orienter :

 

1)  Le régime glucidique spécifique : SCD

Très efficace dans la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse, la diverticulite, la fibrose kystique.

Il peut être utilisé dans un premier temps dans le Syndrome du colon irritable pour mettre le système au repos.

 

2) Régime pauvre en  FODMAP , c’est-à-dire : oligo-di-monosaccharides et polyols fermentescibles.

 

Les FODMAP sont des glucides osmotiques présents dans les aliments qui peuvent ne pas être bien absorbés, ce qui permet aux bactéries de les fermenter, provoquant gaz et  ballonnements.

 

Il sera utilisé en particulier pour le syndrome de l’intestin irritable.

En résumé

Les meilleurs aliments à manger lorsque la prolifération bactérienne est importante (SIBO) seront les aliments à faible fermentation comme

le riz, le quinoa, les légumes cuits à faible teneur en FODMAP, les viandes, les légumes autorisés, les laits de noix, les tisanes, l'huile d'olive, le gingembre , sel, poivre, condiments sans sucre ajouté, épices naturelles, fruits pauvres en FODMAP, aliments sans gluten sans additifs.

 

Ces changements alimentaires vous aideront et amélioreront votre confort digestif, mais il faudra en même temps régler

  • la perméabilité intestinale,

  • la pullulation bactérienne ou mycosique de l’intestin

  • et ensuite ré-ensemencer votre flore bactérienne.

Les probiotiques seront donnés en dernière phase, après toutes les étapes précédentes réglées.

 

On se souviendra que notre santé digestive, hormonale, immunitaire, et neurologique dépendent toutes du bon équilibre et de la bonne santé de nos intestins.

 

Le « truc » de Christine

Je commence souvent toute approche thérapeutique digestive par une cure d’argile verte surfine de 10 à 20 jours.

L’argile a la propriété d’être un aspirateur à toxines et de commencer à réparer la membrane.

Après 10 à 20 jours d’argile, on y voit plus clair dans les symptômes dont quelques-uns, voire parfois bon nombre, ont disparu.

Ce traitement très peu dispendieux, règle les petits soucis, ou commence à mettre de l’ordre dans le système digestif.

  

Comment faire? On se procure de l’argile verte surfine en poudre. On verse une cuillère à soupe dans un grand verre d’eau. On laisse reposer minimalement deux heures (ou plus) et au moment de boire, on remue le tout avec une cuillère non métallique, puis on boit l’ensemble : eau et argile.

 

Deux précautions importantes :

 

  • Boire suffisamment d’eau dans la journée (1,5 à 2l)

  • Espacer la prise de tout autre médicament allopathique ou naturel de 2 heures par rapport à la prise d‘argile.

 

L’argile est un outil merveilleux trop peu utilisé et à retrouver. Elle nettoie l’organisme en choisissant ce qu’il y a de plus urgent à drainer.

Et il n’est pas rare de voir d’autres pathologies aller mieux en faisant une cure d’argile pour des symptômes digestifs.

 

Votre naturopathe saura vous guider pour retrouver une santé digestive.

CONTACTEZ-MOI 

Christine Angelard

 

Naturopathe, Auteure et Conférencière

 

christine.angelard@gmail.com

 

 

 

4834, rue Melrose

MONTRÉAL, Québec

H3X 3P5

Une fois par mois au: CMIE

de Bromont: 858 Shefford,

450-332-2430  

Sans frais : 1-844-332-2430

Suivez-moi

  • w-facebook
  • w-blogger
  • Twitter Clean
  • LinkedIn - Grey Circle

© 2015-2020   Christine Angelard par  ib2ib.net et Prestige Web