Autisme et médecines complémentaires

June 30, 2016

Autisme et médecines complémentaires

 

 

 

L’Autisme se développe de façon extrêmement importante un peu partout dans le monde, ce qui permet d’exclure une origine génétique

En effet, on estime actuellement

A/ la prévalence de l’autisme à 1/400 individus

B/ la prévalence de l’ensemble des TSA (troubles du spectre autistique) à environ 1/100 individus.

 De plus, la comparaison des études de prévalence selon l’année de publication indique une tendance claire : les taux de prévalence des TSA augmentent.

(Fombonne, E., Quirke, S., & Hagen, A. (2011). Epidemiology of pervasive developmental disorders. In D. G. Amaral, G. Dawson., & D. H. Geschwind (Eds.), Autism spectrum disorders. Oxford University Press).

 

L’apport de la naturopathie et de l’homéopathie est à prendre en compte, car ces deux approches travaillent sur des facteurs incriminés dans le développement de l’autisme, à savoir :

 

1/L’excès de métaux lourds endommageant le développement neurologique,

 

2/La correction du microbiote intestinal, car il ne fait plus de doute maintenant, y compris dans la communauté médicale allopathique, de l’importance de ce microbiote sur la synthèse des neuro transmetteurs ( cf articles sur intestin grêle sur ce même site)

 

3/ L’excès de chlore dans le cerveau des enfants autistes.

 

En effet s’il est une certitude sur l’autisme, c’est son origine multifactorielle.

 

Dans ces facteurs on retrouve donc,

1/ Des pollutions

Pollution par les différents métaux lourds, contenus en trop grand nombre dans alimentation, mais aussi et surtout dans les vaccins avec leurs doses excessive en aluminium, préjudiciables au développement cérébral.

Envahissement par des bactéries selon la théorie du Professeur Montagnier qui a fait un lien entre maladies dégénératives neurologiques, comme Alzeimher, Parkinson et aussi Autisme,  et toxines bactériennes retrouvées par résonnance dans le sang de ces patients.

 

2/Une défaillance du microbiote intestinal, selon les travaux entre autre de Elaine Hsiao:

"On sait que de nombreux enfants autistes ont un dysfonctionnement immunitaire et un microbiote altéré au niveau de l'intestin. Et on sait aussi que le microbiote peut influencer le comportement", a expliqué Elaine Hsiao pour expliquer la démarche de son équipe, dirigée par Paul Patterson du California Institute of Technology.”

 

Modestement je fais d’ailleurs un lien entre ces deux co facteurs, car la qualité de notre flore intestinale est la garante indefectible de notre santé, on le sait depuis longtemps tant en naturopathie, qu'en MTC( médecine traditionnelle chinoise)

Lorsqu’on fragilise à outrance celle ci avec des antibiotiques lourds donnés de façon répétitive pour des pathologies ORL mineures chez l’enfant, lorsqu’on sur vaccine avec 6, voire 8 vaccins dans la même injection, on peut s’attendre à fragiliser la flore intestinale, donc à endommager la fabrication des neuro transmetteurs, également à favoriser l’émergence de bactéries pathogenes pour le système nerveux.

 

Je ne suis pas en train de dire qu’il faut supprimer la vaccination ou la prescription d’antibiotique, mais bien de modérer ces prescriptions et de les accompagner adéquatement ( voir mes articles la sur vaccination sur ce site même)

 

3/ Un taux de chlore au niveau des neurones!! ( excusez la coquille précédente)beaucoup trop élevé chez ces patients atteints d’autisme.

En effet pendant la grossesse, le chlore est élevé chez le foetus, mais il diminue après l’accouchement, notamment sous l’impulsion de l’ocytocine sécrétée en abondance au moment de l’accouchement.

Chez certains enfants et pour des raisons qui nous échappent encore, ce taux de chlore reste élevé, entrainant une surproduction d'un neuro transmetteur: le GABA( acide Gamma amine butylique) qui entraine lui même  une hyper sensibilité.

 L’enfant essaie de constituer la protection qu'il avait in utéro en s’enfermant dans sa bulle.

C’est notamment les travaux des professeurs Lemonier et Ben Ari de l’institut de Neuro Biologie de Marseille qui ont objectivé ces faits.

(http://www.medecinesciences.org/articles/medsci/full_html/2007/09/medsci2007238-9p751/medsci2007238-9p751.html#InR2

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3565189/?report=classic)

 

Il s’en est suivi des thérapies à base de diurétiques pour éliminer ce chlore en excès, mais même si les résultats ont été positifs, ils ne sont pas dénués de risque avec la diminution de potassium liée à la prise de diurétique, et ceci semblerait limiter l'utilisation à long terme de ces diurétiques.

 

Au regard de ces données, je vous propose cinq bonnes raisons d’utiliser les médecines complémentaires que sont l’homéopathie et la naturopathie pour accompagner ces enfants autistes ou à troubles du spectre autistique.

 

En effet ces medecines complémentaires (J’insiste sur le terme “complémentaire” qui sous entend une alliance avec la medecine allopathique dont il n’est pas question de se passer) apportent des solutions non négligeables et dénuées d’effets secondaires.

 

1/Premièrement en permettant de traiter avec l’homéopathie et la naturopathie, prés de 80% des pathologies ORL courantes chez l’enfant sans avoir recours à des antibiotiques: L’antibiothérapie devrait intervenir dans les cas plus graves avec fièvre èlevée notamment. Donner des antibiotiques à outrance fragilise et détruit la flore intestinale. Or c'est à partir des bactéries de l'intestin que sont fabriqués et régulés les neuro transmetteurs tels que Sérotonine, Noradrénaline et Gaba.

Par ailleurs on sait que les AGM: acides gras à chaines moyennes( indispensable au bon fonctionnement du cerveau) sont produits par les bactéries intestinales...

Vous comprenez l'importance de préserver notre flore intestinale.

 

2/Deuxiémement en accompagnant les pluri vaccinations avec des traitements  homéopathiques qui permettent au corps de mieux”encaisser” le choc vaccinal ( article sur la vaccination sur ce même site)

 

3/ Troisièmement en proposant une diététique hypo toxique   ainsi que des traitements à base de probiotiques fortement dosés qui permettront de refaire  au mieux la flore intestinale: Étape obligatoire. C est une des premières étapes à mener avec ces patients: corriger l'alimentation, et re ensemencer la flore intestinale avec des probiotiques fortement dosés( 200 à 450 milliards de bactéries par dose)

 

4/ Quatrièmement, en luttant contre l’inflation des métaux lourds dans le corps avec notamment  la technique isothérapique sanguine que le patient réalisera lui même.

 

5/Cinquièmement en diminuant ce taux de chlore excessif que l ‘on retrouve dans le cerveau des enfants autistes, et ce de façon sécuritaire.. On donnera alors avec profit le remède homéopathique CHLORUM selon un protocole particulier et adapté à chaque enfant.

 

Si le probleme de l’autisme et de ces troubles associés reste un vaste sujet de recherche, on sait que la correction de ces trois facteurs pricipaux: Pollution multi factorielle, défaillance du microbiote et excès de chlore dans le sang, entrainera des amèliroations certaines, voire spectaculaires.

 

Dans ma clientèle de naturopathe, j’ai quelques jeunes garcons et une jeune fille qui ont commencé à aller sérieusement mieux grâce à ces approches. Cela est encourageant  dans un domaine où la medecine classique semble encore bien dépourvue.

Sachons aussi rendre hommage aux parents, qui en changeant les conditions de vie, d’alimentation, en allant chercher l’apport des  médecines complémentaires,  font ainsi avancer la recherche par leur obstination et le témoignage de leurs parcours.

La lutte contre l'autisme, et en tout cas les recherches en cours dans ce domaine, sont un terrain de choix pour que cohabitent, allopathie, homéopathie et naturopathie.

 

La prévalence toujours plus grande de ces pathologies chez nos enfants, nous oblige à revoir certaines habitudes de vie et certaines habitudes de prescription en medecine allopathique.

Il faut parfois longtemps avant que de revenir au pur bon sens, et à l’attention de nos milieux de vie.

 

Ce petit article se veut éveilleur d’espérance, et j’espère que vous le recevrez ainsi.

 

Christine Angelard

Please reload

En vedette

Que manger avec un intestin fragile ?

May 14, 2020

1/10
Please reload

Plus récents

June 27, 2020

Please reload

Mots-clés