Communication de cerveau à cerveau.. objectivée

April 24, 2015

 

Une étude a été co écrite par Alvaro Pascual-Leone, directeur de Berenson-Allen Center for Noninvasive Brain Stimulation at Beth Israel Deaconess Medical Center (BIDMC) et professeur de neurologie à la Harvard Medical School, a constaté que l’information peut être transmise avec succès entre deux cerveaux humains à une distance de plus de 8000 kilomètres.

« Les chercheurs étaient curieux de savoir si l’on pouvait communiquer directement avec une autre personne, et ils ont testé leur hypothèse par la lecture de l’activité cérébrale d’une personne diffusant de l’activité cérébrale vers un deuxième individu. On pourrait appeler cela une version neuro-physique de «messagerie instantanée».

« Dans l’analogue neuroscientifique de messagerie instantanée, Pascual-Leone, Giulio Ruffini et Carles Grau qui dirigent une équipe de chercheurs à Starlab Barcelone, Espagne, et Michel Berg qui dirige une équipe à Axilum Robotics, Strasbourg, France, ont transmis avec succès les mots « hola » et « ciao » à l’aide d’une transmission assistée par un ordinateur, allant d’un cerveau à un autre cerveau à partir d’un emplacement situé en Inde et d’un autre situé en France. Cela a demandé un connexion internet liée à partir d’un électroencéphalogramme (EEG), un système robotisé et une technologie guidée par l’image de stimulation magnétique transcrânienne (SMT) « .

En utilisant des électrodes fixées sur le cuir chevelu d’une personne pour enregistrer ses fréquences cérébrales lors d’une pensée-action, l’ordinateur était en mesure d’interpréter ce signal et de le traduire à la commande comme un robot ou un fauteuil roulant motorisé.

L’étude sur l’ interaction extrasensorielle a nécessité une deuxième cerveau humain à l’extrémité de cette réception. Les participants qui avaient transmis avec succès les deux mots étaient âgés de 28 à 50 ans, et quatre personnes y ont participé. Un sujet était responsable de la branche Interface Cerveau-Ordinateur (BIC) et était l’expéditeur des mots choisis pour l’étude, et les trois autres étaient assignés à la tâche de recevoir le message avec l’interface ordinateur-cerveau en observant leurs modèles d’ondes cérébrales.

Bien que les schémas génétiques EEG aient dû être traduits à partir de code binaire, les mots ‘hola’ et ‘ciao’ ont été correctement traduits et envoyés par courrier électronique de confirmation à l’expéditeur en Inde depuis la France. Lorsque les messages ont été envoyés, les sujets ont ressenti une stimulation cérébrale comme des phosphènes, qui sont des éclairs de lumière qui se produisent en vision périphérique comme une sorte de code morse – sous forme de séquences. » source: http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/northamerica/usa/11077094/Brain-to-brain-telepathic-communication-achieved-for-first-time.html

Cela corrobore certains phénomènes de télépathie à des milliers de km de distance, et fait apparaître une possibilité de communication directe à retrouver… Retrouver en quelque sorte la bonne syntonisation.

Ce sont des situations qui sont connues depuis toujours, mais ces chercheurs l’ont véritablement objectivée.

J’adore quand les techniques scientifiques viennent confirmer des ressentis, des événements subjectifs difficiles à expliquer car vécus par un petit nombre, jusque là décrit comme impossibles et qui à la lumière de la technologie moderne, commencent à s’expliquer ou du moins s’objectiver…..

Please reload

En vedette

Gratitude!

February 21, 2018

1/10
Please reload

Plus récents

March 31, 2020

Please reload

Mots-clés