Bouée de secours du lundi

Confusion, discussions à sens unique, chacun restant sourd à tout autre point de vue que le sien,

Convictions brandies haut et fort jusqu’a ce qu’un nouvel ordre, ou contre ordre arrive;

Dans cette confusion générale qui dure et s’accentue, je reste convaincue de l’importance de rester centrer en son coeur, qui éclairera ainsi mieux ce qu’il nous reste d’intelligence…

Et surtout, surtout je suis convaincue de l’importance de se nourrir de beauté: texte, musique ou nature.

Je vais tenter de vous partager quelques textes ou musique, ou peinture,  une fois par semaine, comme bouées de secours.

Aujourd’hui, écoutons Jean D’Ormesson:
Ne vous laissez pas abuser.
Souvenez-vous de vous méfier. Et même de l’évidence : elle passe son temps à changer.
Ne mettez trop haut ni les gens ni les choses. Ne les mettez pas trop bas. Non, ne les mettez pas trop bas. Montez. Renoncez à la haine : elle fait plus de mal à ceux qui l’éprouvent qu’à ceux qui en sont l’objet.
Ne cherchez pas à être sage à tout prix. La folie aussi est une sagesse. Et la sagesse, une folie.
Fuyez les préceptes et les donneurs de leçons.
Jetez ce livre. Faites ce que vous voulez. Et ce que vous pouvez.
Pleurez quand il le faut. Riez. J’ai beaucoup ri. J’ai ri du monde et des autres et de moi.
Rien n’est très important. Tout est tragique. Tout ce que nous aimons mourra. Et je mourrai moi aussi. La vie est belle. »
Jean d’Ormesson

2 Responses

  1. Louise
    | Répondre

    Merci Christine pour ces billets qui font du bien🙏☺️💛Gratitude

  2. Dupuy
    | Répondre

    Merci de nous faire partager ces petits moments de beauté à travers tous ces textes magnifiques .
    Cordialement.
    Agnès

Répondre à Dupuy Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *